3) L'Homéopathie

S'il y a un sujet d'actualité qui amène à des débats très pointus entre différents médecins, c'est bien l'homéopathie. Depuis son apparition, il y a plus de deux siècle, l'homéopathie a toujours sucité un intérêt particulier dans la médecine.

Sujet même de l'actualité, nous allons étudier ce qu'est cette étrange médecine, comment est-elle confectionnée ainsi que comment se l'administrer.

Qu'est-ce que l'homéopathie ? Du grec hómoios, « similaire » et  páthos, «souffrance» ou «maladie», l'homéopathie est une médecine naturelle ; dont le principe consiste à s'administrer en très faibles doses, obtenues grâce à une technique de dilution que nous étudierons ci-dessous, une substance dont le contenu est spécifique à l'individu, pour guérir d'une maladie. 

En homéopathie, on choisit ces substances grâce au principe de similitude : on veut que cette substance, qui provoquera chez un individu sain des symptômes spécifiques, soit capable de guérir une personne malade qui subit ces mêmes symptômes à cause de sa propre maladie. Donc, le semblable guérit le semblable, et nous comprenons mieux maintenant l'éthymologie du mot homéopathie.

  L'homéopathie n'a jamais été considérée comme une science à part entière, mais plutôt comme une pseudo-science, car son efficacité clinique n'a jusqu'à maintenant jamais été prouvée. D'où l'apparition de nombreux débats entre différents médecins pour et contre l'homéopathie sur l'efficacité réelle de cette médecine, car il faut bien l'appeler ainsi.



Comment est fabriquée l'homéopathie ? Les remèdes homéopathiques peuvent être créés à partir de plantes, de champignons, d'animaux ou encore à partir de minéraux. L'homéopathie est une méthode thérapeutique, donc l'efficacité de ses produits dépend avant tout de la quantité administrée.

La base de la fabrication d'une solution homéopathique est la dilution. Les solutions homéopathiques sont diluées un très grand nombre de fois dans de l'eau ou un mélange d'eau et d'alcool. On secoue en plus le mélange entre chaque dilution (ces secousses sont appelées succussions).

En effet, on a remarqué que l'efficacité thérapeutique de l'homéopathie proviendrait de l'action de secouer la solution entre chaque dilution. Chaque secousse produirait des chocs dans la solution homéopathique, qui seraient à l'origine des qualités thérapeutiques de celle-ci. On appelle ce procédé « dynamisation ».

Cette dynamisation serait absolument essentielle à l’efficacité du produit. On dit en homéopathie que plus grand est le nombre de dilutions, plus puissant est le remède.

Voici une vidéo qui explique de façon comique mais véridique le principe de dynamisation :

 

 

 

 


Comment s'administrer des remèdes homéopathique ? Lorsque nous sommes malades, et que nous désirons nous soigner naturellement, nous allons voir un homéopathe, qui après nous avoir osculté va nous prescrire des remèdes homéopathiques destinés à nous guérir. Ces remèdes peuvent avoir plusieurs formes, comme les quelques exemples ci-dessous :

Les granules ; très petites boules présentées dans des tubes (d'environ 80 granules par tube). Le nombre de granules que l'on doit prendre par prise varie de 2 à 10 granules. Ce sont en fait des boules de sucre imbibées de la solution homéopathique diluée.

Les globules de saccharose ; obtenues par le même principe que les granules, mais beaucoup plus petits (environ 10 fois plus petits). Ils sont mis dans des tubes correspondant à une dose. On doit avaler tout le contenu du tube pour une seule dose, et en prendre un nouveau pour une autre dose.

Sous forme liquide ; avec les ampoules buvables, qui sont des ampoules de verre contenant chacune une dose de la solution homéopathique que l'on doit boire. (elle contiennent environ 5mL de solution).

Il y a encore les suppositoires, mais la forme d'administration la plus appréciée en homéopathie reste les granules, que l'on doit laisser fondre sous la langue.

 

=> Si l'homéopathie attire aujourd'hui de plus en plus, c'est aussi parce que c'est une médecine qui s'adapte à chaque individu, contrairement aux médecines scientifiques qui sont plus globales. L'individu se sent ainsi privilégié et mieux pris en charge.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×